Transfo sites

Le Transformiste

LE TRANSFORMISTE // Cie TRAVELLING THÉÂTRE
de Gilles GRANOUILLET

[Suspense dramatique dès 14 ans]

JEUDI 7 FÉVRIER – 20h30
VENDREDI 8 FÉVRIER – 14h00 (SCOLAIRE) & 20h30 (COMPLÈTE)
DIMANCHE 10 FÉVRIER – 16h30
LUNDI 11 FÉVRIER – 19h30
MARDI 12 FÉVRIER – 20h30

[Le 23 mai - 20h30 // Espace culturel Le Corbusier - Firminy (42)]
[Du 5 au 27 juillet - 16h00  // Théâtre Artéphile - Avignon (84)] [Relâche le dimanche]
[Le 17 octobre - 20h30 // Théâtre des Pénitents - Montbrison (42)]
[Le 27 mars 2020 - 20h30 // Auditorium - Seynod (74)]

 

Nouvelle création de la Cie Travelling Théâtre, Le Transformiste est une fiction qui nous emmène dans les méandres de l’identité. Camard se présente devant son médecin de famille. Souci banal : il se plaint de problèmes intestinaux, d’un ventre ballonné. Le problème persiste et prend des proportions inattendues. La pièce se déploie, le duo nous embarque avec une verve étonnante, une allégresse rafraîchissante dans un puzzle qui prend des allures de polar décalé. Camard ôtera chacun de ses costumes pour nous ouvrir sa conscience. Étonnant transformiste, clown triste et Don Quichotte tout à la fois, un homme en quête de dignité.

Ce qui fait la force de ce texte, crée son intérêt dramatique, c’est qu’il place le lecteur-spectateur sans aucun surplomb par rapport au personnage principal, Frédéric Camard. Semaine après semaine nous suivons ses visites chez le médecin.

Camard
Elle est taquine ma femme. Toujours piquante avec moi. On s'y fait, on se fait à n'importe quoi. Elle s'assoit. D'une façon tout à fait banale, elle s'assoit sur le bord du lit. Moi j'ai le cœur lourd docteur, je reste debout : si je m'assois mon cœur tombe, debout je commence à lui expliquer le plus gentiment possible, elle s'énerve! Je vous passe les détails: cris et pleurs! Alors je m'en vais, elle n'est plus là de toute façon, j'ai pris ma décision : je retourne à la concession, elle est fermée, on est en aout, ne me demandez pas pourquoi, certainement à cause des vacances j'entre quand même, j'ai deux bidons, toutes les Cadillac brûlent, il va être content le patron!

 

Avec
Xavier Béja et François Font
Texte & mise en scène
Gilles Granouillet
Lumières
Jérôme Aubert
Vidéo
Les dimanches matins
Collaboration musicale
Sébastien Quencez
Scénographie et costumes
Analyvia Lagarde
Intervention Chorégraphique
Pauline Laidet

Coproduction Théâtre des Ilets – CDN de Montluçon
Théâtrales Charles Dullin, Festival de la création contemporaine
Théâtre des Pénitents, Scène régionale de Montbrison
- Ce texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques / ARTCENA - 

Teaser Le Transformiste