DRECK@Cie du Bonhomme

Dreck (Saleté)

De Robert Schneider // Cie du Bonhomme

Traduction de Claude Porcell ©L’Arche éditeur

[Exil & quête d’identité]
[A partir de 15 ans] [1h10]

Jeudi 29 novembre - 20h30
Vendredi 30 novembre – 14h00 & 20h30
VENDREDI SOIR, APRES LA REPRÉSENTATION, DISCUSSION AVEC DEUX MEMBRES DE LA CIMADE...
Dimanche 2 décembre – 16h30

 

 Un homme est assis sur une chaise.

Je m'appelle Sad, j'ai trente ans. En Anglais, Sad veut dire triste. Je ne suis pas triste. Sad, et ensuite ? Mais là, je suis déjà parti en courant. Un nom de famille, c'est un mot de trop.

Sad est un sans-papiers. Pour vivre, Il vend des roses dans les cinquante-huit restaurants de la ville qu'il sillonne chaque nuit. Ses journées, il les passe assis dans son fauteuil, tenaillé par la peur d’être découvert et rongé par le mal de deux pays : l’Irak, qu’il ne retrouvera plus et l’Allemagne, qui ne veut pas l’accepter.

Sad s’adresse à nous. Plus je vous regarde, plus ma culpabilité augmente.

Loin de se disculper, il fait sien le regard des autres.
Comment trouver sa place dans cette Allemagne dont il avait tant rêvé ?
La nuit tombe. C’est l’heure d’aller vendre des roses...
Avant de partir, Sad dit comprendre la haine de ceux qui le rejettent.
Désespoir ? Cynisme ? Provocation ?
Sad veut se mettre à notre place. Et si en l’écoutant, nous nous mettions à sa place ? 

Dreck (Saleté) est un texte puissant, magnifié par une langue incandescente et sans concession.  

 

Avec
Mathieu Besnier
Mise en scène
Thomas Poulard
Collaboration artistique
Adeline Benamara
Lumières
Pierre Langlois
Son
Benjamin Furbacco
Scénographie
Benjamin Lebreton

 

Séances scolaires à la demande