MAJA

MAJA

MAJA // Collectif X
[A partir de 8 ans]

Théâtre mêlant vidéo, danse et manipulation d’objets

Mercredi 24 janvier à 20h30, jeudi 25 janvier à 20h30,
vendredi 26 janvier à 20h30 et dimanche 28 janvier à 16h30

[Coproduction Théâtre Le Verso]

C’est l’histoire d’un homme triste qui avait perdu, il le pensait, tout ce qui lui était cher : il avait perdu la femme qu’il aimait. Cependant cet homme avait eu de cette femme un fils, Maja.
Perdu dans la mélancolie d’un bonheur passé, il ne voyait plus son propre enfant.
Un soir, alors que le père et l’enfant mangent dans la cuisine, une bourrasque de vent ouvre violemment la porte.
Le loup entre.

Ce spectacle est né du besoin de raconter un conte d’une teneur nouvelle. Un conte qui s’adresserait aux adultes comme aux enfants. Si, depuis le 17ème siècle, les contes sont utilisés pour renforcer l’éducation des plus jeunes, ici nous bouleversons l’ordre établi en inversant les rôles. Ici c’est Maja qui raconte l’histoire de son père ayant à se construire. L’enfant devient le narrateur et le père le héros auquel nous pouvons nous identifier. Maud Lefebvre

 Ce spectacle s’adresse à toutes les générations, car il fait écho à des problématiques propres à l’individu, qu’il soit petit ou grand. A travers ce projet, Maud Lefebvre est en recherche d’une nouvelle manière de dialoguer entre l’enfant et l’adulte. Cela suppose que l’adulte ne se positionne plus comme un éducateur mais comme une personne devant encore se former elle-même.

Il est plus facile de partager quand on est à égalité. Ici l’enfant et l’adulte se retrouvent sur le même pied d’égalité : tous deux doivent apprendre à se construire, et cela tout au long de leur vie. Le spectacle, dans sa forme et son propos, travaille à cette mise à niveau de l’enfant et de l’adulte, sur scène mais aussi dans la salle.

Cette problématique est symbolisée par une figure très populaire en Occident : le Loup. De façon traditionnelle (Le Petit Chaperon rouge, Les trois petits cochons ou Pierre et le loup) ce personnage représente le danger imminent qu’il faut éloigner ou abattre. Ici, le mouvement de la pièce consiste au contraire à lui redonner de la considération.

Pendant son parcours, qui s’apparente à une longue épreuve, le père se déconstruit. Progressivement, le Loup n’apparaît plus comme un ennemi extérieur mais comme la partie négative du père, qu’il ne peut nier. C’est en prenant conscience de ses imperfections et en les domptant que l’adulte, comme l’enfant, pourra se construire. Malgré sa tonalité sombre, Maja se donne pour ambition de retrouver un lieu commun entre l’enfant et l’adulte, au service de leur épanouissement mutuel.

Conception & mise en scène
Maud Lefebvre
Avec
Kathleen Dol, Arthur Fourcade et Lucile Paysant
Marionnette
Christina Iosif
Lumières
Valentin Paul
Univers sonore
Clément Fessy
Construction
Charles Boinot & Valentin Paul
Conception et réalisation marionnettes et masques
Anne Legroux

MAJA // Teaser