conte-de-la-neige-noire

Conte de la neige noire

De Jean-Yves Picq // Théâtre de l’Ephémère

Ou de la démolition comme art et projet

Les 17 & 18 novembre – 20h30

 

Dans les vestiges d’une civilisation en perdition, Martin raconte l’histoire de sa vie travailleuse. Il raconte Thomas, son fils, dont il refusait d’entendre l’impitoyable critique du système économique... Comme dans un cauchemar, Martin tombe dans le vide, et tout au long de sa chute, il déroule sa vie comme un film aux séquences désordonnées dans lesquelles sont égarés des personnages ayant perdu leur histoire.

Un texte sur l’état de guerre économique actuelle qui fait autant de millions de morts que la dernière guerre mondiale, avec ce constat que ce sont toujours les mômes que l’on envoie les premiers au front, que ce soit le front armé du chômage, de la drogue ou de la désespérance.

Cette fable rappelle furieusement ce que montraient depuis longtemps les contes de Grimm : que les parents n’hésitaient pas à perdre leurs enfants dans les forêts profondes pour sauvegarder leur pain rassis. Relisons donc nos contes. Notre monde leur ressemble. Les Petits Poucets, les Hansel et Gretel finiront bien par déjouer les ruses des ogres et des sorcières. Et nous, nous resterons devant notre pain rassis.

 

Mise en scène
Jean-Louis Raynaud
Avec
Kentin Juillard et Jean-Pierre Niobé
Lumière
Stéphane Hulot
Costumes
Christine Vallée